L’incertitude est souvent aussi terrible que le diagnostic final.

Diagnostiquer une démence est un processus complexe. Sur la base d’observations ciblées, d’indications concrètes et d’informations de l’entourage ainsi que d’examens spécifiques, un médecin parvient à diagnostiquer la maladie.

Petit à petit, le puzzle prend forme. Le diagnostic de « démence » permet de mettre un nom sur le comportement bizarre.

Même si l’acceptation du diagnostic est difficile, la personne atteinte de démence et son entourage peuvent désormais faire face à la nouvelle situation.