Prévention démence

Objectifs

Le Programme Démence Prévention(pdp) a pour objectif d’agir favorablement sur l'évolution des troubles de la mémoire grâce à un ensemble de différentes mesures préventives.

Le pdp consiste à accompagner et à conseiller de manière durable les personnes concernées (voir Public cible). Le pdp apporte cette aide en collaboration étroite avec les médecins traitants.

Le pdp a été lancé en juin 2015 par le ministère de la Santé.

Public cible

Le programme s’adresse aux personnes présentant des troubles légers de la mémoire et à celles pour lesquelles une forme légère de démence a déjà été diagnostiquée. Chez ces dernières, il peut exister des difficultés cognitives mais elles ne doivent pas être insurmontables dans la vie quotidienne.

Collaboration avec les médecins traitants

La décision de faire participer un patient au pdp se prend en collaboration avec le médecin traitant. C’est aussi le médecin traitant qui dépose la demande de participation pour son patient, avec le consentement de ce dernier. Il n’est pas prévu que le patient dépose directement une demande de participation au pdp.

Frais de participation

La participation au pdp est gratuite et volontaire. Les frais de participation au pdp sont pris en charge par le ministère de la Santé.

Prévenir la démence

Les mesures préventives permettent de freiner l’évolution des troubles de la mémoire. L’efficacité de ces mesures dépend cependant de nombreux facteurs individuels (état de santé général, style de vie, exercice physique, environnement, génétique, et autres). C’est pour cette raison que le pdp développe un programme individuel pour chaque patient.

Si malgré les mesures de prévention, la démence devait se manifester avec tous les symptômes connus, grâce au pdp, le patient et son entourage seront mieux préparés pour faire face à la situation. Le patient pourra prendre les dispositions nécessaires et exprimer ses souhaits quant à la manière d’organiser notamment son logement, ses soins et ses finances.

Bien que le pdp n’intervienne pas au niveau des soins médicaux, il peut assurer la continuité de la prise en charge en orientant le patient vers les centres d’information et de soins adaptés.

Diagnostic

Dans le cadre du pdp, le patient est examiné par un neuropsychologue qui va évaluer les troubles de la mémoire et établir un profil de risque individuel. Si besoin, des examens supplémentaires pourront être programmés par le médecin traitant.

Médicament et prévention

Il n’existe à ce jour aucun médicament conçu de manière ciblée pour la prévention de la démence. Néanmoins, à l’aide de différentes mesures de prévention, il est possible d’agir sur l’évolution des troubles de la mémoire.

Certains médicaments comme les hypolipémiants (ils servent à diminuer le taux sanguin de cholestérol pour le rapprocher des valeurs normales) sont supposés avoir un effet positif indirect sur l’évolution de la démence.

Seul le médecin traitant peut recommander l’utilisation de certains médicaments.

Partenaires

Le pdp collabore avec des partenaires locaux pour

  • l’entraînement cognitif
  • les activités physiques et sociales
  • les conseils diététiques
  • l’assistance sociale

Ces partenaires, issus des domaines médicaux comme non médicaux (médecins généralistes et spécialistes, hôpitaux, associations sportives, clubs senior, communes et autres…), proposent un large éventail d’activités qui peuvent être utiles pour la prévention de la démence.